PRÉSENTATION

Construire, entretenir ou restaurer une maison exige qu’on comprenne de façon satisfaisante les tenants et les aboutissants de la chose.  Ici, nous présentons d’abord les grandes lignes de la construction d’une maison, puis les éléments de base de la plomberie et de l’électricité. Un ensemble d’articles tente ensuite d’apporter des informations sur des questions plus particulières en lien avec la construction-rénovation.

Des contraintes réglementaires encadrent les activités de construction et de rénovation d’une maison au Québec.  Elles sont édictées par la municipalité, dont on gagne à consulter les services, pour obtenir le cas échéant un permis.  D’autre part la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) gère les codes appropriés, dont il convient de s’informer (voir notamment :

https://www.rbq.gouv.qc.ca/citoyen/construire-ou-renover/verifier-les-licences-requises-et-les-garanties/si-vous-faites-les-travaux-vous-meme.html).

Pour notre part, nous considérons que les normes québécoises fixent un minimum qu’il faut certes respecter scrupuleusement; mais l’application des normes américaines, généralement plus exigeantes, peut parfois être préférée.

Noter qu’à l’occasion, il nous arrive de mentionner le nom d’un produit ou d’un fournisseur.  Mais c’est simplement pour la clarté de l’exposé ou pour transmettre un renseignement utile.  Nous ne sollicitons et nous ne recevons aucune somme d’argent de quiconque.

Quant aux unités de mesure, nous suivons généralement l’usage québécois d’utiliser les pieds et les pouces lorsqu’il s’agit de matériaux de construction.  Pour passer au système métrique au moyen d’une règle de trois, partir du fait qu’une longueur de 12 pouces (ou 1 pied) correspond à peu près à 30 centimètres.  On peut facilement calculer qu’une longueur d’un pouce correspond à 2.5 centimètres, qu’un diamètre de 4 pouces correspond à un diamètre de 10 centimètres, etc.  Parfois, nous indiquons les équivalences entre parenthèses.

Autant que possible, ce petit site de construction-rénovation est mis à jour pour tenir compte des nouveautés et développements, même s’il ne s’agit parfois que d’une note invitant à faire les adaptations nécessaires; exemple: la note (fin de la section 26 de Construire) du 14 septembre 2016 concernant les bardeaux d’asphalte «architecturaux», en passe de remplacer les bardeaux traditionnels à trois pattes.

Questions et commentaires: mauricetremblay81@yahoo.ca (Maurice Tremblay)

Advertisements